Tout savoir sur le Gluten : aliment sain ou glu qui tend ?​

Share on facebook
Share on pinterest
Share on email
Share on twitter

Tout savoir sur le Gluten : aliment sain ou glu qui tend ?

Mal de ventre, inconfort intestinal, fatigue, et si c’était le gluten ? Focus sur ces protéines des céréales qui font de la colle dans notre ventre et tout notre corps.

Le gluten, le nouvel ennemi santé des temps modernes ?

Le gluten : on en mange tout le temps, partout et à toutes les sauces, on en trouve à chaque rayon, mais est-il vraiment bon pour la santé ?

Comme nous, vous ne pouvez pas manquer les produits Gluten-Free de plus en plus nombreux proposés un peu partout, des étals de supermarchés jusqu’aux cartes de restaurants.

Pourquoi le gluten est-il décrié ? Est-il adapté à notre organisme ? Peut-on vraiment bien digérer le gluten ? Quel est le problème du gluten ? Comment les céréales se transforment en gluten ? Pour vous accompagner vers un retour à la santé via une meilleure alimentation, on répond à toutes vos questions sur ce fameux gluten !

Pour bien comprendre les effets du gluten sur le corps, on démarre avec son origine qui en dit long sur son action : la colle, la glu. 

C'est quoi le gluten ?

On a tendance à résumer le gluten à la farine de blé, mais c’est loin d’être la seule céréale qui en contient. En effet, on en retrouve dans plusieurs céréales, notamment dans le seigle, l’orge, le blé, l’avoine, l’épeautre et le kamut.

En étymologie, gluten vient du latin gluten signifiant glu, colle, et ce n’est pas un hasard, puisque c’est exactement le rôle qu’il joue en cuisine et dans le corps une fois ingéré. On trouve même des recettes de colle maison à base de farine de blé, étonnant n’est-ce pas ? 

Quel est le rôle du gluten ?

Élasticité, fondant, moelleux, c’est la promesse du gluten ! Vous savez, cette texture qu’on adore retrouver dans une brioche ou dans une pâte à pizza. On l’utilise pour son pouvoir liant,
appréciable en bouche mais moins dans le ventre.

gluten pate qui colle

Le problème du gluten provient des gliadines, des sécalines et des hordélines, les protéines de ces céréales qui ne nous veulent pas toujours du bien et qui apparaissent pendant la fabrication.  

En fait, les protéines se lient entre elles au contact de l’eau pour former un réseau, c’est le gluten. On peut l’observer quand on étire une pâte, il ressemble un peu à une toile d’araignée.

 

L’intolérance au gluten et ses symptômes

L'intolérance au gluten

Bon, alors le gluten c’est de la colle, mais ça permet aussi de réaliser de bons produits de boulangeries, alors pourquoi il ne faut pas manger de gluten ?

Fatigue ou pathologies sévères, il est en cause dans de nombreux maux !

Le problème avec le gluten, c’est qu’il peut provoquer une intolérance, une allergie, une hypersensibilité, et même des maladies cœliaques.

En réalité, si certains souffrent de maladie cœliaque et ne peuvent pas manger de gluten sans prendre de sérieux risques pour leur santé, on y est tous un peu intolérants.

Eh oui, tout comme le lactose n’est pas fait pour notre organisme, le gluten n’est pas vraiment adapté à notre système digestif.

Quels symptômes de l'intolérance au gluten ?

De l’inconfort intestinal à l’irritabilité, en passant par les réactions allergiques, on est tous concernés par les effets néfastes du gluten sur le corps. Mal toléré, le gluten n’est pas dégradé par les enzymes digestives comme il se doit et s’accroche aux parois intestinales.

 

Résultat ? Des anticorps sont relâchés en réponse immunitaire face à l’ingestion de gluten, c’est ce qu’on appelle une inflammation. Oui, on bien dit une réaction inflammatoire, et ce sont les villosités intestinales qui sont directement attaquées.

 En temps normal, elles sont en charge de l’assimilation des nutriments contenus dans les aliments ingérés, mais comme elles ne sont pas faites pour absorber les protéines de ces céréales, c’est l’inflammation intestinale.

La réaction allergique, c’est une réponse du corps quand le système immunitaire se retrouve face à une substance inadaptée : ça ressemble un peu à ce qui se passe quand on consomme beaucoup de gluten, vous ne trouvez pas ?

Concrètement, voilà ce que ça peut donner dans le corps 

  • Ballonnements
  • Inconfort digestif
  • Brouillard mental
  • Troubles de l’humeur
  • Constipation et diarrhées
  • Fatigue pendant la digestion

Pourquoi arrêter le gluten ? Les bénéfices sur la santé

Maladie cœliaque, hypersensibilité au gluten, allergie au blé, intolérance au gluten ou simple envie d’être en pleine forme, réduire sa consommation de gluten est toujours bénéfique.

Certains diront que le blé fait partie de l’alimentation depuis des milliers d’années, et c’est vrai !

 

Mais il est important de comprendre que le blé de cette époque ne ressemble pas vraiment à celui que nous consommons actuellement.

Quels bénéfices après la réduction ou l’arrêt du gluten ? Une meilleure digestion et un regain d’énergie ! Vous ne méritez pas une muqueuse intestinale poreuse, et moins encore de souffrir de ballonnements après un repas. Et pourtant, c’est aussi la promesse du gluten en plus d’être une superbe colle. Repensez à la lourdeur ressentie après des pâtes, du couscous, de la pizza ou des plaisirs sucrés, vous voyez ce qu’on veut dire ? On se sent lourd, fatigué, la digestion est lente et difficile, rien d’agréable.

Manger est censé nous apporter de l’énergienon ? Avec notre alimentation moderne, ce n’est pas complètement vrai ni toujours le cas, notamment quand on consomme des produits à base de gluten. L’expérience étant le meilleur enseignant, observez la réaction de votre corps après un repas avec gluten et mangez un repas avec absence de gluten pour comparer. Et surtout, partagez les résultats de votre expérience avec nous en commentaire.

Côté esprit, c’est pareil, retrouver la clarté mentale et ne pas se sentir mou, triste ou fatigué pendant la digestion est possible. Parce que les intestins sont le deuxième cerveau du corps humainprendre soin de son microbiote est indispensable pour être en pleine santé.

 Suivez-nous pour manger sans avoir mal au ventre et sans prendre le risque d’avoir des troubles digestifs !

Mangez sans gluten : quelles solutions ?

Adopter un régime sans gluten ou pauvre en gluten est une bonne solution pour limiter les dégâts causés par les protéines de ces céréales bonnes en apparence et mauvaises pour la santé. Mais attention, la mention sans gluten ou gluten-free sur un emballage ne veut pas dire que c’est un produit sain et adapté à une alimentation équilibrée. Quand on enlève le gluten pour retrouver d’autres composants néfastes, c’est à se demander si ça vaut vraiment le coup. Oui, réduire sa consommation est une bonne idée, mais encore plus quand c’est pour remplacer par de bons produits.

En plus, stopper le gluten ne présente pas de risque pour la santé, aucune carence ne peut survenir puisque ce n’est pas un nutriment dont le corps a besoin pour bien fonctionner;

Oubliez les idées reçues disant que le régime sans gluten est strict, fade et uniquement à base de produits transformés, redécouvrez le goût des aliments bruts ! 

 

Les aliments à éviter pour votre régime pauvre en gluten

Les aliments sans gluten à consommer

Vous l’aurez compris, mieux vaut éviter le blé, l’avoine, l’orge, l’épeautre, le seigle et tous les produits alimentaires qui en contiennent. De manière générale, bannissez les produits transformés de l’industrie alimentaire majoritairement composées de ces céréales parmi d’autres ingrédients qu’on a tendance à fuir.

Loin d’être présent uniquement dans les préparations à base de céréales, on trouve aussi du gluten dans la bière maltée, certaines sauces tout prêtes et dans beaucoup de produits transformés. 

 

Parce qu’on préfère finir sur une note positive, sachez que les aliments sans gluten à mettre dans votre assiette pour vous régaler ne se comptent pas tant ils sont nombreux. Fruits, légumes, oléagineux, graines germées, algues, légumineuses et bien d’autres aliments n’en contiennent pas naturellement.

Et pour cuisiner maison et faire des préparations sans gluten, misez sur le maïs, le riz, le sarrasin, le teff, le millet, lesorgho ou encore le quinoa, de bonnes céréales à consommer avec modération. 

 

Comment savoir si un produit est gluten free ?

Le sigle officiel pour reconnaître les produits sans gluten dans vos rayons, c’est un épi de blé barré. Cependant, si vous n’êtes pas allergique, ne vous privez pas lorsque l’emballage contient des mentions comme « peut contenir des traces de gluten », c’est surtout une mesure de prévention. Parce qu’un bon plat de pâtes à la tomate sans gluten c’est excellent, testez des alternatives santé auxquelles vous allez devenir accro. Pâtes, pains et gourmandises sucrées, tout est réalisable sans gluten, et en plus, c’est dé-li-cieux.

Et pour simplement réduire la consommation de gluten sans totalement arrêter, optez pour des préparations à base de pur levain, des fermentations longues, par exemple avec de la farine de petit épeautre. Faites aussi le choix d’artisans boulangers qui sélectionnent des semences de qualité et qui confectionnent leurs pates avec du temps et de l’amour, les préparations sont bien plus digestes. En une phrase, intégrez des aliments bruts avec de vraies valeurs nutritionnelles dans vos habitudes alimentaires, c’est le meilleur moyen de bien manger. Et surtout, misez sur les fruits, les légumes et les autres aliments vivants qui sont parfaits pour prendre soin de votre organisme.

 

Cuisiner et manger sans gluten est facile, profitez-en ! 

 

Partagez

Share on facebook
Facebook
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email
Share on twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X